Ce mardi 18 septembre, Emmanuel Macron et Agnès Buzyn ont dévoilé les mesures du nouveau Plan Santé, “Ma Santé 2022”. L’ambition de cette nouvelle stratégie est de repenser notre système de santé pour l’adapter aux enjeux de notre temps, en mettant le patient au centre du projet.

3 engagements structurent ce nouveau plan santé :

  • Favoriser la qualité et replacer le patient au cœur du soin
  • Créer un collectif de soins au service des patients
  • Adapter les métiers et les formations aux enjeux de la santé de demain

     ~     L’exercice coordonné comme référence : focus sur l’engagement n°2

L’exercice coordonné doit devenir une référence“, l’objectif est clairement annoncé par le Président de la République. C’est l’exercice isolé en médecine de ville qui devra d’ici 2022 être l’exception.

Toute place est faite aux Communautés Professionnelles Territoriales de Santé dans ce Plan Santé. Le gouvernement vise la création de 1000 CPTS d’ici 2022, avec pour objectif entre autres, de fournir une réponse aux demandes de soins non programmés.

Dans le cadre du Plan “Ma Santé 2022” 6 missions seront confiées aux CPTS :

  • la réalisation d’actions de prévention,
  • la garantie d’accès à un médecin traitant pour tous les habitants du territoire,
  • la réponse aux soins non programmés, c’est-à-dire la possibilité d’obtenir un rendez-vous dans la journée, en cas de nécessité,
  • l’organisation de l’accès à des consultations de médecins spécialistes dans des délais appropriés,
  • la sécurisation des passages entre les soins de ville et l’hôpital, notamment pour anticiper une hospitalisation ou préparer la sortie de l’hôpital après une hospitalisation,
  • le maintien à domicile des personnes fragiles, âgées ou poly-pathologiques.

Pour favoriser le développement de ces CPTS, le gouvernement confirme la mise en place d’une négociation conventionnelle dés 2019 pour fournir un cadre pérenne de financement aux professionnels investis.

Découvrez les 10 mesures phares du Plan “Ma Santé 2022”