Jeudi 13 février, la FEMAS Hauts-de-France a répondu présente pour assister à la soirée de présentation de la CPTS du Grand Douai. Et elle était loin d’être la seule !

Après avoir enregistré une cinquantaine d’inscriptions, ce sont bel et bien 97 professionnels qui ont fait le déplacement au Pavillon Roux de Douai afin d’en savoir plus sur les axes de travail de la CPTS, et passer ensemble à la mise en œuvre du projet.

Présentation CPTS Grand Douai

Fruit d’un travail entamé en décembre 2018, le projet de la CPTS du Grand Douai a tout récemment été validé par l’ARS et l’Assurance Maladie, le 6 février 2020. Les 10 membres du Bureau et en particulier les 2 co-présidents, Mme Saliha Grévin, pharmacien à la MSP de Douai et le Dr José Delannoy, médecin généraliste à la MSP de Sin-le-Noble ont présenté aux professionnels présents la CPTS, sa composition et ses axes de travail.

Le territoire couvert et les axes de travail

La CPTS intègre dors-et-déjà 20 communes du Douaisis, et très bientôt une 21e, ce qui représente un bassin de population de près de 120 000 habitants. Sur la zone, 720 professionnels sont présents et déjà 107 d’entre eux ont adhéré à la CPTS ! On observe déjà une bonne représentativité des métiers, pharmaciens, kinésithérapeutes, IDEL, médecins, sages-femmes mais aussi un dentiste, un cardiologue, un chirurgien… ce ne sont pas moins de 16 professions différentes qu’on dénombre à ce jour parmi les adhérents.

Et ils comptent bien dynamiser leur territoire ! Pour cela, différents axes de travail ont été choisis et formalisés dans le projet de santé :

  • L’accès aux soins : notamment les soins non programmés (accès, régulation, mise en place de protocoles pluri-professionnels de partage des compétences…), l’accès à un médecin traitant.
  • La prévention : notamment observance et iatrogénie, déploiement de l’ETP (former les professionnels du territoire, développer un programme…), relais des campagnes nationales de santé publique
  • L’organisation des parcours de santé : focus sur le patient diabétique de type 2, travail sur l’articulation des 3 niveaux de recours

Au-delà de ces axes, les membres de la CPTS se sont fixés pour objectif de renforcer l’attractivité du territoire en développant la maitrise de stage universitaire dans toutes les spécialités. Le passage en « ZAR » (Zones d’Accompagnement Régional) de plusieurs communes de la CPTS devrait également contribuer à la réalisation de cet objectif, ouvrant l’accès à certaines aides à l’installation de jeunes professionnels.

Un bureau pluriprofessionnel impulse la dynamique de territoire depuis plusieurs mois.

De gauche à droite : Matthieu Dworniczak – Trésorier adjoint et IDE, Nathalie Saget – Secrétaire et IDE, David Saba – Trésorier et masseur-kinésithérapeute, Saliha Grévin – Présidente et pharmacien, Marc Bayen – Secrétaire adjoint et médecin généraliste, José Delannoy – Président et médecin généraliste, Robert Valensi – Trésorier et médecin généraliste, Karine Decreton – Secrétaire et sage-femme, Florian Janequin – Secrétaire adjoint et sage-femme, Sébastien Cheval – Trésorier adjoint et pharmacien.

Et maintenant, la suite ?

Si la présentation de ces axes a su susciter l’intérêt de l’auditoire, les professionnels présents n’en attendaient pas moins de savoir comment passer à l’opérationnel ! Tout était prévu bien sûr puisqu’au récapitulatif des grands objectifs de la Communauté, a suivi un passage en revue des différents groupes de travail mis en place. Accès direct à un kinésithérapeute, à un pharmacien, les télésoins, l’ETP ou encore la mise en place d’un calendrier de suivi des campagnes de santé publique… ce sont 8 groupes de travail, chacun animé par 1 à 2 membres du Bureau qui ont été présentés aux professionnels. Ceux-ci, grâce à des fiches d’inscription distribuées ont pu directement à la fin de la soirée se positionner afin de prendre part à un ou plusieurs de ces groupes. Bref, une organisation pour le moins efficace ! A l’issue de la soirée, déjà 42 professionnels s’étaient positionnés.

Bilan de ce temps fort, des présentations claires, des échanges et une mobilisation évidente qui laissent présager de beaux accomplissements pour cette communauté en devenir !