Contexte

Responsable de 75 000 décès par an, dont 45 000 par cancer, le tabac est la 1ère cause de mortalité évitable en France. Afin de faire évoluer ces chiffres, des campagnes et actions de prévention sont mises en place depuis plusieurs années, à l’image du Mois Sans Tabac. Celles-ci visent à informer les fumeurs des dangers du tabac, et à leur fournir les informations qui les aideront à initier une démarche d’arrêt. Bien qu’il reste du chemin à parcourir, on note un net recul du tabagisme depuis 2016. Ces résultats encourageants, s’ils ne peuvent être entièrement attribués à la seule prévention, laissent à penser qu’il est tout à fait possible d’agir sur ce problème de santé et qu’il faut donc poursuivre les efforts.

Partant de ce constat, les équipes de soins primaires sont nombreuses à déployer des actions de prévention sur le tabac : information, sensibilisation, repérage, prise en charge… En renfort de ces équipes, AVECsanté a lancé début 2019 le projet « Bref j’arrête de fumer », afin de valoriser et renforcer les pratiques de repérage des patients fumeurs en maisons de santé.

Bref j’arrête de fumer : c’est quoi ?

Le projet est mis en place dans 5 régions pilotes (Bretagne, Bourgogne-Franche-Comté, Grand-Est, Hauts-de-France, Nouvelle Aquitaine), auprès de 40 maisons de santé, avec l’appui des fédérations régionales. Il vise à renforcer les compétences d’une centaine de professionnels de santé à travers la France, en matière de repérage, de conseil à l’arrêt, de suivi et d’orientation des patients fumeurs. L’objectif ? Atteindre un pourcentage significatif de patients ayant déclaré au moins un épisode d’arrêt du tabac sur 12 mois.

En pratique, les professionnels inscrits dans le projet ont pour mission de repérer les patients fumeurs, et si ces derniers le souhaitent, de les inclure pour un suivi spécifique d’une année. Durant cette année, des interventions brèves seront mises en place selon un protocole de suivi créé dans le cadre du projet.

Plusieurs outils ont également été créés en appui : un registre de suivi, rempli par les professionnels pour recenser les patients inclus dans le projet, des questionnaires  d’étape (au 1er jour, à chaque rencontre et au dernier jour), et un livret tabac remis au patient. Ces outils permettront de collecter un certain nombre de données et ainsi d’évaluer l’impact de ces interventions.

“Bref j’arrête de fumer” : les premiers résultats en Hauts-de-France

La Maison de Santé de Landas a accueilli fin novembre un premier temps d’échange de pratiques entre les équipes participant en région. 24 professionnels étaient présents, représentants 9 maisons de santé sur les 12 participantes des Hauts-de-France. Les échanges se sont déroulés en présence de l’association Hauts-de-France Addictions et sous l’animation d’AVECsanté.

Premier bilan, en Hauts-de-France, les professionnels de santé ont inclus 339 patients dans le projet, ce qui représente 30% du total des patients inclus sur les 5 régions. Chaque MSP a inclus entre 10 et 60 patients.

Le profil des patients est mixte, avec une légère majorité de femmes, pour une moyenne d’âge d’environ 45 ans.

L’inclusion des patients a bien été réalisée en pluri-professionnalité : diététiciens, médecins, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes… ont tous réalisé des inclusions.

Ce temps a permis aux professionnels participants d’échanger à propos de leur expérience, leurs difficultés et leurs réussites, mais aussi de la mise en place d’actions notamment durant le Mois Sans Tabac. Un prochain échange est prévu le 15 mars 2020 durant les Journées Avec les équipes de Bordeaux.