Le développement des maisons de santé, et plus largement des équipes de soins primaires et CPTS, fait émerger de nouveaux métiers. Parmi eux : le coordinateur de santé.

Pourquoi faire appel au coordinateur de santé ?

Ces nouvelles formes d’organisation impliquent nécessairement pour les professionnels de santé des missions transverses de coordination (comme la mise en place de réunions de concertation pluriprofessionnelle, l’utilisation d’un système d’informations partagé, l’élaboration de protocoles de soins, etc.).

Faire appel à un coordinateur permet aux professionnels de santé de se concentrer pleinement sur leur exercice.

Les rôles du coordinateur de santé

Les missions du coordinateur varient selon les besoins définis par l’équipe.

Il peut intervenir autour de :

  • Missions d’animation
  • Missions de gestion de projets
  • Missions administratives
  • Missions de communication

Animation

Le coordinateur anime l’équipe de soins primaires et insuffle une dynamique de groupe. Il est fédérateur : il fédère les points de vue, les besoins, les idées et les investissements des professionnels de santé dans les différentes actions.

Gestion de projets

Le coordinateur de santé met en œuvre le projet de santé qui a été élaboré par l’équipe. Il met en place les actions de santé publique choisies.
Il fait avancer les projets transverses. Citons comme exemples :

Administration

Le coordinateur peut être amené à gérer certaines missions administratives, comme :

  • la comptabilité,
  • la gestion des ressources humaines,
  • les achats de fournitures et de matériels,
  • la vie de la structure (organisation d’Assemblées Générales, gestion de l’entretien du bâtiment, appels à charges et loyers, etc.),
  • l’élaboration de documents : charte, comptes rendus, affichage, etc,
  • les budgets, dont les rémunérations liées à l’exercice coordonné,
  • Etc.

Communication

Le coordinateur de santé peut assurer des missions de communication interne et externe, mais également auprès des patients.
Exemples de missions de communication interne :

  • Organisation de réunions de concertation pluriprofessionnelle,
  • Accueil des nouveaux arrivants (stagiaires, vacataires, nouveaux professionnels de santé…),
  • Gestion des plannings,
  • Etc.

Exemples de missions de communication externe :

  • Gestion des permanences de médecins spécialistes ou de services médicosociaux/sociaux,
  • Développement de partenariats avec des structures médicosociales,
  • Décloisonnement ville/hôpital,
  • Gestion des relations institutionnelles : ARS, CPAM, URPS, collectivités territoriales…,
  • Alimentation du site internet de la maison de santé,
  • Etc.

Exemples de communication vers le patient :

  • Affichage,
  • Gestion des messages préventifs,
  • Organisation des flux,
  • Réalisation d’enquêtes de satisfaction,
  • Orientation interne et externe,
  • Etc.

Le coordinateur peut ainsi réaliser l’ensemble ou une partie de ces missions, selon vos besoins et votre organisation.

Le profil du coordinateur de santé

Les profils de coordinateur sont assez variés. Cependant, il a des compétences en gestion de projet, en gestion des ressources humaines et gestion administrative. Il a une connaissance du milieu de la santé.

Parmi les coordinateurs, nous retrouvons des profils diplômés d’écoles ou d’universités en gestion de projet ou management (pour la région : ILIS, IAE de Lille, Master en Santé publique de l’Université Lille 3). Cependant, des professionnels de santé peuvent faire le choix de prendre en charge la fonction de coordination, à temps partiel ou d’autres se sont reconvertis.

Depuis 2015, l’EHESP a mis en place une formation entièrement dédiée au coordinateur de maison de santé, en partenariat avec la HAS.

Les différents types de coordinateur

Vous pouvez faire appel à un coordinateur salarié ou indépendant :

  • Coordinateur embauché par une collectivité territoriale (commune, communauté de communes) ;
  • Coordinateur embauché directement par la maison de santé, via la SISA par exemple ;
  • Coordinateur indépendant, rémunéré par la maison de santé sous forme de prestations de services ;
  • Ou encore, l’un des professionnels de santé de l’équipe peut assurer ces missions de coordination, à temps partiel.

Selon vos besoins et vos ressources financières, le coordinateur interviendra à temps plein ou à temps partiel (1 à 3 jours par exemple), permettant ainsi de mutualiser cette ressource entre plusieurs structures.

Comment est rémunéré le coordinateur de santé ?

Bien souvent, le coordinateur, qu’il soit embauché directement par la SISA ou intervenant en tant que prestataire de services, est rémunéré via les rémunérations liées à l’exercice coordonné.

Cependant, des collectivités territoriales font le choix d’embaucher un coordinateur et de le mettre à disposition d’une équipe à temps partiel, ou encore d’apporter une aide financière.

Pour une année de coordination, à raison d’un jour par semaine, il faut compter un budget d’environ 20 000€ pour l’équipe.

L’organisation du coordinateur de santé

Certains coordinateurs peuvent avoir un bureau dédié dans la maison de santé. D’autres occupent des bureaux vacants de professionnels de santé, ou encore sont amenés à faire du télétravail. D’autres occupent la salle de réunion.

Ainsi, c’est à vous, votre équipe, de décider sur quels champs interviendra le coordinateur et les modalités organisationnelles, en fonction de vos besoins et de vos moyens financiers.

Si vous envisagez de faire appel à un coordinateur, mais que vous ne savez pas par où commencer, n’hésitez pas à nous contacter !