Photo de la maison de santé pluriprofessionnelle de Fruges

UN BUT UNIQUE


  • Promouvoir l’exercice coordonné en soins primaires.
  • Apporter une expertise aux équipes de soins primaires (ESP), notamment aux maisons de santé.
  • Apporter un soutien aux organisations territoriales, notamment les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS).
  • Représenter les ESP, MSP et CPTS auprès des différents acteurs institutionnels en région.
  • Promouvoir l’enseignement et la formation pluriprofessionnelle, l’évaluation des pratiques, la démarche qualité et la recherche au sein des équipes.

DES OBJECTIFS PARTAGES


  • Favoriser la montée en compétences et la maturité des MSP en activité.
  • Accompagner ces MSP dans l’organisation d’un parcours de soins avec les acteurs sanitaires et médicosociaux.
  • Valoriser la recherche en médecine générale et promouvoir les postes de Chef de Clinique en MSP.
  • Animer les clubs utilisateurs des systèmes d’information partagés.
  • Accompagner les équipes dans le déploiement d’actions de prévention et promotion de la santé sur 4 thématiques : vaccination, sevrage tabagique, dépistage des cancers, dépistage des troubles neurosensoriels de l’enfant.

Qu'est-ce qu'une maison de santé ?

Questions posées au Dr Verniest, Président de la FEMAS Hauts-de-France

« C’est avant tout une équipe de professionnels de santé libéraux de soins primaire, composée d’au moins 2 médecins généralistes, d’infirmiers, de masseurs-kinésithérapeutes ou de pharmaciens… Cette équipe a fait le choix de travailler ensemble de façon coordonnée au sein d’une même structure ou sur des lieux différents. Une MSP sur un lieu unique ou en multisites, c’est avant tout un projet de santé avec des priorités adaptées à un territoire et en accord avec les besoins des usagers. »

« Les trois principaux pourraient être, la démarche qualité pour les professionnels de santé : en organisant ensemble une meilleure gestion du temps et une activité diversifiée, on améliore la qualité de l’exercice professionnel. Ensuite on conforte l’accessibilité aux soins et on prévient les ruptures dans la prise en charge grâce aux parcours de santé coordonné. Enfin, ce mode de fonctionnement en MSP correspond plus aux aspirations des jeunes professionnels, c’est une source d’attractivité pour les territoires»

« On crée et dispose de nouveaux outils pour la coordination des soins , comme le secrétariat commun, ou le dossier patient partagé et informatisé… les réunions de coordination autour de cas patients et les protocoles de prise en charge également. Les pratiques professionnels évoluent avec l’éducation thérapeutique du patient, la télémédecine et les coopérations, les équipes s’adaptent et préparent l’avenir en participant à la formation des futurs professionnels en tant que terrain de stage . On va même plus loin en proposant des nouveaux services aux usagers, en accueillant des consultations de spécialistes, des acteurs locaux ou dans des actions de santé publique… La Maison de Santé n’est définitivement pas un lieu cloisonné, elle repose sur le partage d’un projet de santé, elle peut être sur un lieu unique ou multisites. Elle est ouverte vers l’extérieur… »

« Les Maisons de Santé fonctionnent de la même manière que les cabinets isolés et sont donc ouvertes à tout les usagers ayant leurs médecins traitants dans la structure ou à toute personne fréquentant les professionnels non médecins, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes… L’organisation permet cependant de plus amples horaires d’ouverture qu’un cabinet classique et pour certaines de nos Maisons adhérentes d’accueillir les soins non programmés. Il y a également une dimension supplémentaire de service rendu au territoire sur lequel rayonne la Maison de Santé. » 

Vous souhaitez rejoindre notre réseau ?

Actualités


Nos partenaires


Logo Agence Régionale de Santé Hauts-de-France
Logo Union Régionale des Professionnels de Santé Médecins Libéraux
Hauts de France Addictions