Retour sur les Rencontres 2022Temps de lecture : 3 min

Vendredi 11 et samedi 12 mars derniers ont eu lieu les Rencontres 2022 à Lille Grand Palais.

Pendant ces deux jours, plus de 1000 participants ont été au rendez-vous pour assister aux 3 plénières et aux 21 conférences proposées par AVECSanté et Colloquium et où la FEMAS Hauts-de-France aura collaboré en tant que co-organisateurs.

Cet événement a été un véritable succès grâce à l’ensemble des équipes présentes ces deux jours, mais également grâce aux bénévoles, animateurs et au staff qui ont travaillé de concert ces derniers mois afin de proposer un contenu toujours plus enrichissant et adapté aux enjeux du contexte actuel. 

Un grand merci à toutes et à tous pour vos sourires, votre implication et votre soutien. 

Précédent
Suivant

Replay des 3 plénières

Si vous n’avez pas eu l’occasion d’assister aux Rencontres, retour rapide sur les thématiques phares des 3 plénières, via AVECSanté :

  • [Plénière 1] Une nouvelle ère pour la reconnaissance des équipes ?

L’avenant 1 à l’ACI des MSP, présenté aux partenaires conventionnels par l’Assurance maladie le 1er décembre 2021,n’a toujours pas été signé par une quantité suffisante de syndicats monocatégoriels, parmi les 46 mandatés pour le faire. AVECsanté a fait part de propositions qui ont été reprises, mais n’est pas habilitée à signer. Comment en sommes-nous arrivés là ? Quel a été le déploiement du financement des MSP jusqu’à aujourd’hui ? Quid des financements expérimentaux (hors ACI) ? Que peut-on espérer pour reconnaître et sécuriser les équipes ? Une plénière qui multiplie les perspectives, avec la présence de Thomas Fatôme, directeur général de la CNAM, Emmanuel Frère-Lecoutre, DSS, Ministère des Solidarités et de la Santé, Pascal Gendry, président d’AVECsanté, et Gérard Raymond, président de France Assos Santé.

Plénière à revoir sur notre chaîne Youtube : https://youtu.be/FKh-hojGBJg?t=1665

  • [Plénière 2] « Dans un désert médical, ou plutôt un désert en santé (car les professionnels paramédicaux sont aussi concernés), je veux trouver une équipe de santé ! »

Une proposition ferme et ambitieuse qu’AVECsanté fait sienne ! Mais comment faire ? Comment répondre aux défis des soins primaires, au-delà des solutions court-termistes de saupoudrage ? Quels critères sont vraiment attractifs, et sur le long terme, pour les professionnels de santé ? Après la parution du tract « Désert médicaux : en équipe, on va plus loin » (https://lnkd.in/d-NpxPbj), AVECsanté invite Catherine Deroche, sénatrice, présidente de la Commission des affaires sociales, Adrien Debever, sous-directeur de l’Offre ambulatoire, ARS Hauts-de-France, Xavier Lemercier, médecin généraliste, Pascal Gendry, président d’AVECsanté et Gérard Raymond, président de France Assos Santé.

Plénière à revoir sur notre chaîne Youtube : https://youtu.be/qHglOB8nRdA?t=376

  • [Plénière 3] Et les jeunes pros ?

L’équipe pluripro et coordonnée, en MSP, un mode d’exercice qui séduit les jeunes pros de santé ? À en croire la répartition par tranche d’âge des participants à nos Rencontres, il semblerait bien (60% de moins de 45 ans à Bordeaux, édition précédente) ! Et l’IRDES (QES n°247, 2020) le confirme, en tout cas en ce qui concerne les jeunes médecins. Qu’en pensent les autres professionnels ? Une plénière jeune et pluripro, avec Vanessa Fortané, MG, ex NORAJGIR, Mathieu Noirot, MK, Mathilde Renker, MG et présidente de l’ISNAR-IMG, Amandine Delori, sage-femme, Audrey Petellat, IDEL.

Plénière à revoir sur notre chaîne Youtube : https://youtu.be/5sYrTg7KK8o

Alors qui peut, et comment, représenter les plus de 2000 MSP aujourd’hui en fonctionnement, dans des négociations ? Selon Pascal Gendry, président d’AVECsanté, « Notre avenir ne peut plus être conditionné seulement au rapport de force corporatiste entre les organisations monoprofessionnelles et l’Assurance-maladie sur les considérations qui ne nous concernent pas (…) on est au bout du système conventionnel actuel ».

AVECsanté souhaite lancer un débat sur la représentativité des MSP, au sein de son mouvement, mais aussi avec celles et ceux qui estiment nécessaire de changer la donne dans le domaine des soins primaires. Le système conventionnel a atteint des limites, à un moment où l’accès aux soins devient problématique en raison de la démographie des professions paramédicales et médicales. Si les jeunes professionnels de santé se montrent motivés et intéressés par le travail en équipe pluriprofessionnelle et par l’écriture d’un projet de santé en lien avec les besoins des territoires, il faut saisir l’opportunité pour transformer durablement notre système de soins primaires, et ses modalités de financement.

Télécharger le communiqué au format .pdf

Rendez-vous à St Malo pour les Rencontres 2023

Nos derniers articles

Naviguer

Suivez nous sur les réseaux sociaux !