L’ARS Hauts-de-France fait le point sur les actions du projet Parcoeur 2015-2020. 

En 2016, l’ARS Nord-Pas-de-Calais lancait le projet PARCOEUR 2015-2020. Depuis, un certain nombre d’actions sont mises en place :
  • Sur la prévention des facteurs de risque et le maintien du capital santé :
    • Campagne de promotion de l’activité physique « Bouge avec moi », en partenariat avec le cabinet Link Up, lancé d’ici la fin du premier semestre 2017 ;
    • Plan régional de réduction du tabagisme (P2RT) dont la déclinaison est en cours (piloté à l’ARS par le Dr Audrey Joly).
  • Sur le repérage des facteurs de risque :
    • Expérimentation du repérage des facteurs de risque cardiovasculaires en officine (secteur Lens-Hénin) qui se terminera fin janvier 2017 ;
    • Groupe de travail ARS/Direccte sur la prévention et le repérage des maladies cardio-neurovasculaires en santé travail ;
    • Dispositif  « Parcours cœur artères femmes » (Pr Claire Mounier-Véhier, CHRU Lille).
  • Sur l’amélioration de la filière d’urgence :
    • Réflexion autour d’un dispositif permettant d’améliorer le pronostic du patient en cas de mort subite ;
    • Déploiement de la télé-expertise neurovasculaire.
  • Sur l’amélioration de la filière d’aval :
    • Amélioration du recours aux services à domicile (SSIAD PH, SAMSAH, SAVS) par les médecins traitants (fin prévue au premier trimestre 2017) ;
    • Consultation pluriprofessionnelle dans le parcours du patient victime d’AVC.
  • Sur l’optimisation du parcours des insuffisants cardiaques :
    • Etablissement de préconisations piloté par le comité ville-hôpital du CHRU de Lille, en partenariat avec les URPS, l’Université de Lille et le CISS (soirée de restitution le 7 mars prochain à l’Institut Gernez Rieux) ;
    • Annuaire des cardiologues référents IC (initiative notamment des Drs Mouquet et Degroote) ;
    • Dispositif Prado IC, par l’Assurance Maladie.
  • Sur la qualité de vie des personnes victimes d’un accident cardiaque :
    • Etude (en lien avec l’Observatoire Régional de la Santé) sur la qualité de vie des personnes 12 à 24 mois après mise en ALD pour infarctus du myocarde (résultats en cours d’analyse).

Au-delà de ces actions engagées ou réalisées, d’autres chantiers restent à explorer, à poursuivre et/ou à mettre en œuvre comme :

  • L’accompagnement du patient en soins de ville après dépistage de facteurs de risque (consultations de suivi, ETP) ;
  • Le maillage hospitalier des activités à l’aube de la mise en place des GHT ;
  • La coordination en sortie d’hospitalisation ;
  • La télécardiologie ;
  • Le parcours de réhabilitation en fonction des besoins du patient et de l’offre de proximité disponible ;
  • Le développement du sport-santé pour les personnes atteintes de maladies cardio-neurovasculaires ;
  • Une approche davantage territorialisée.

La poursuite de ces actions sur le champ des maladies cardio-neurovasculaires (PARCOEUR) se fera désormais :

  • Dans le cadre du nouveau Projet Régional de Santé, mis en place à partir de janvier 2018 (chantier Maladies Cardiorespiratoires) ;
  • Dans le cadre de la Grande Région Hauts-de-France.
Propos recueillis auprès de l’ARS Hauts-de-France en janvier 2017.